Expo 1925 Paris Arts Décoratifs

Le musée de la tapisserie avenue des lissiers à Aubusson, en partenariat avec le Mobilier national, présente jusqu’au 31 octobre 2012, les oeuvres tissées pour « l’exposition internationale des Arts Décoratifs » de 1925 à Paris. On trouve là, en un même lieu, meubles et tapisseries d’Aubusson, de Beauvais et des Gobelins.

Quand le tapis s’échappe du cadre…

Quand Jory Pradelle parle de ses tapis, il parle de son besoin de créer différemment autour d’un objet classique et éternel. Il n’hésite pas, quand pour lui le cadre devient trop étroit à laisser le dessin s’évader et permettre ainsi à la couleur de s’échapper, l’unité alors naît de l’éclatement : voir les séries « ce carré ne tourne pas rond » et « 4 petits tours ».  C’est là une part importante de son originalité. L’appréhension qu’il a de l’espace étonne et fascine à la fois par sa pureté et sa complexité.  Chaque forme, chaque ligne, chaque coloris, chaque option technique confirment son exigence de l’essentiel.

Au sujet de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé

Le colloque « enjeux et modalités de gestion d’un patrimoine culturel immatériel inscrit à l’UNESCO »  qui s’est tenu à l’école nationale supérieure d’arts d’Aubusson les 28 et 29 juin 2012 a permis aux professionnels présents de nourrir leur réflexion et d’échanger autour de leurs expériences.

Tapis sous toutes ses formes…

L’été revient et pour fêter son arrivée, la galerie Espace Contemporain réouvre ses portes. Elle a sélectionné, pour vous, les tapis design de Jory Pradelle. On y retrouve, parmi d’autres créateurs, une collection inspirée par les matières naturelles : tapis en laine, en soie ou en bambou.

Tapis rond design

Suite à une commande, je lance, courant juin, la mise en fabrication d’un tapis design de salon, rond et en bambou. J’ai pris un réel plaisir à créer pour cette matière que j’utilise  trop rarement.

la tapisserie d’Aubusson et de Felletin

Robert Guinot, dans son beau livre sur la tapisserie propose un panorama du textile à travers les siècles. Cette monographie » la tapisserie d’Aubusson et de Felletin » chez Lucien Souny, très largement illustrée donne envie de se plonger dans cet univers de formes et de couleurs. C’est une référence idéale pour comprendre l’évolution de la tapisserie et du tapis, encore merci à toi Robert pour m’avoir cité dans cet ouvrage.

Ma conception du tapis

Mes tapis colorés, aux formes structurées allient mon goût de la couleur à mon sens de l’harmonie des formes.
Construire sa décoration avec le tapis comme point de départ, reste pour moi la conception idéale du tapis.
Le mobilier, la couleur des murs sont crées en fonction du tapis qui reste alors une œuvre d’art au sol à part entière.